Sport

Ce qui prouve que tu commences à être accro au sport

  • Quand tu préfères aller à Décathlon plutôt qu’à H&M.

  • Quand tu sors un peu moins et que ta consommation d’alcool a drastiquement réduit. Pour les personnes concernées : quand tu n’en peux plus d’être un fumeur et que tu veux arrêter.

  • Quand tu culpabilises un petit peu quand même parce que ça fait trois jours que c’est vraiment n’importe quoi dans l’assiette.

  • Quand tu te pèses de temps à autre sans stress, car tu connais mieux notre corps, car tu es plus en accord avec toi-même, parce que tu peux voir tes progrès sur la balance ou avec tes mesures, parce que tu sais que le muscle pèse plus lourd que la graisse.

  • Quand tu ne batailles plus avec toi-même pour prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur.

  • Quand tu vas faire du sport en mode automatique car il est super tôt, car tu es fatigué ou car il fait déjà nuit.

  • Quand tes crèmes et tes pommades, ce ne sont que des baumes de massage, des gels de récupération ou des crèmes anti-frottements.

  • Quand tu mets des sockets de sport dans la vie de tous les jours tellement tu en as.

  • Dans le même style : quand tu veux passer ta vie en brassière et ne plus jamais mettre de soutif de ta vie tellement c’est le bonheur.

  • Quand tu sais ce que c’est la créatine, la whey, les BCAA, les barres hyperprotéinées.

  • Quand tu stresses parce que tu n’as plus de batterie : au fond, le téléphone en soi tu t’en fiches, c’est juste que ton entraînement risque de ne pas être enregistré !

  • Quand pour Noël, tu as arrêté de demander un console de jeu mais que tu préfères une nouvelle paire de baskets.

  • Quand tu sais ce que veut dire « HIIT » ou « UTMB », quand tu sais ce que c’est un Enduroman.

  • Quand tu mattes juste Youtube pour Marine Leleu et Justine Gallice.

  • Quand ton pyjama, c’est un t-shirt d’une course que tu as faite car tu en as trop.

  • Quand t’as le pass dix entrées pour la piscine.

  • Quand tu connais les horaires d’ouverture de la piste d’athlétisme ou de ta salle de sport.

  • Quand ta bouteille, c’est un shaker.

  • Quand ta vision des vacances, c’est – en partie du moins – devenue : rando, trail, canoë, accrobranche, escalade, rafting…

  • Quand tu te mets de l’argile verte sur les jambes, quand tu te glaces une articulation, quand tu te masses avec du baume du tigre.

  • Quand tu as un programme d’entraînement.

  • Quant tu paies pour une application de yoga.

  • Quand tu composes ta semaine selon 1) le travail et 2) le sport. Le reste vient après.

  • Quand tu fais tes courses, quand tu cuisines : tu essaies de faire au mieux pour aider ton corps à performer.

  • Quand les courbatures sont de vieilles amies, quand tu as déjà eu droit à une blessure de sportif.

  • Quand les autres poussent des exclamations quand ils te demandent ce que tu as fait ce weekend. « J’ai fait du yoga samedi et dimanche, un petit footing de dix kilomètres en forêt. »

  • Quand ça ne te dérange pas de sortir courir même s’il pleut. Ça ne veut pas dire qu’on ne le fait pas en râlant !

  • Quand tu as des potes rencontrés par le sport.

  • Quand tu manges des graines de chia et des amandes.

  • Quand tu as plus de leggings de sport que de jeans.

  • Quand tu sais faire la différence entre fartlek et fractionné.

  • Quand ce n’est plus si hors normes pour toi d’aller chez le kiné, l’ostéopathe, le podologue, le médecin du sport ou faire une cryothérapie.

  • Quand tu mets ta tenue de sport dans ta valise en partant en voyage.

  • Quand tu as du mal à mettre au quotidien des talons, car décidément les baskets, c’est cool.

  • Quand tu mets ton réveil à 7 heures du matin un dimanche.

  • Quand tu fais des pauses en plein milieu de ton entraînement pour prendre une photo à poster sur Instagram, histoire de retracer tes entraînements et tes progrès.

  • Quand tu as les cheveux longs et que tu as mis en place des tactiques pour ne jamais les avoir dans les yeux pendant un effort.

  • Quand tes meilleurs amis, ce sont les bananes et les gourdes de compote.

  • Quand tu as complètement intégré cette notion de cheatmeal.

  • Quand tu envisages de plus prendre du tout les transports pour tout faire à pied, ou quand tu te rends à un rendez-vous en courant/avec ton sac de sport car pas moyen de faire autrement à cause de ton planning.

  • Quand tu connais des codes promo pour tes sites de produits sportifs préférés.

  • Quand tu ne te maquilles pas car « ça ne sert à rien, tout à l’heure il y a renfo ! »

  • Quand aider un pote à déménager au troisième étage sans ascenseur ne te fait pas peur du tout.

Marathon, black silhouettes of runners on the sunset

Publicités
Boîte à bla

Souvenirs d’enfance

On a tous nos madeleines de Proust, ces moments, ces objets qui nous font repenser avec délice à ces souvenirs lointains où nous étions insouciants. J’aimerais beaucoup faire de cet article un espace de partage de nos souvenirs. Vous pouvez me signaler en commentaire ou par mail (lacritiquante@gmail.com), vos dix meilleurs souvenirs d’enfance et je les rajouterai à cet article.

la-charente-ici-a-saint-simeux-16-est-un-element-unificateur-important-entre-charente-et-charente-maritime

Voici les miens :

  1. Tremper du quatre-quart dans du jus de raisin ou des sablés dans du jus de pomme, comme je le faisais à tous les goûters avec mon cousin.

  2. Cette photo de ma sœur et moi sur la plage : tous ces après-midi au bord de l’Atlantique, fouettées par le vent.

  3. L’odeur de l’écurie que je pouvais retrouver chez moi dans ma boite de pansage : des années d’équitation, une vraie passion.

  4. Le CD de Noël que j’écoutais chaque année, avec le petit Sébastien qui partait à l’aventure en compagnie du Père Noël.

  5. Le chant des mandarins que mes parents élèvent depuis longtemps : je l’entends et je suis tout de suite transportée chez moi.

  6. L’odeur de plastique, très reconnaissable, de la caravane, ou celle plus étouffé de la voiture de mon papa : c’est synonyme pour moi de départ en vacances.

  7. Les petites histoires lues par maman le soir et qui venaient du magazine Winnie : mon goût de la lecture vient sûrement de là.

  8. Starla et les joyaux magiques, Les animaux du bois de Quat’sous : j’ai quatre ans à nouveau, je prends mon petit-déjeuner – un gros bol de chocolat chaud – sur la table en bois du salon.

  9. La pelouse débordante d’eau quand les pluies étaient diluviennes, quand la Charente était en crue : chaque automne, on y avait droit. Rien de grave, mais à mes yeux c’est toujours un spectacle incroyable.

  10. Les tenues colorées, les robes qui volent quand on tourne sur soi-même, ces jolis vêtements que mes parents achetaient en cachette dans des catalogues de ventes par correspondance pour me faire plaisir chaque année.

Je souhaiterais que ce soit un moment pour vous faire du bien, et vous souvenir du meilleur. A vous de jouer.