Films et séries

Parlons film : Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Il fallait bien un jour ou l’autre que je commence à parler des studios Ghibli sur ce blog… J’ai découvert les films de Miyazaki quand j’étais au collège et depuis je ne me lasse pas de cet univers qui m’emporte et me fait rêver. Je suis d’autant plus accro à ceux dont l’esthétique me touche particulièrement : le mélange couleurs froides et chaudes du Voyage de Chiriro, la magnifique lumière de Ponyo sur la falaise le traitement de la nuit et de la forêt dans La Princesse Mononoké… Dans cette catégorie, je dois bien sûr rajouter les décors magiques de grande maison perdue dans la province japonaise d’Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Ce film a été réalisé par Hiromasa Yonebayashi, sur un scénario de Hayao Miyazaki qui s’est lui-même librement inspiré du livre de Mary Norton, Les Chapardeurs.

19597854

Arrietty vit avec son père et sa mère. Ce sont des chapardeurs, des petits êtres qui habitent dans les maisons des êtres humains et leur piquent de temps en temps ce dont ils ont besoin – un morceau de sucre par exemple. Ils vivent cachés, leur existence est secrète. Mais le jour où un jeune garçon malade rejoint la maison pour s’y reposer, les choses changent. Leur secret est menacé. C’est aussi peut-être l’occasion de faire une belle rencontre, entre humains et chapardeurs…

arriety6

Difficile de raconter un peu un Ghibli… C’est avant tout l’ambiance et les personnages qui rendent ce film si beau. Il y a un travail magnifique sur l’immensité de la maison humaine pour un chapardeur : les bruits, les volumes des objets… tout a une proportion démesuré. L’univers des chapardeurs – leurs maisons, leurs outils, comment ils partent chaparder… – est sublime, petit bijou d’inventivité et de dessin. Les détails sont soignés et on ne voit pas le temps passé devant ce film magnifique. C’est vif, c’est divertissant, c’est beau. Les personnages ont leur petit caractère : Arrietty est aventureuse et fière, sa mère une grande anxieuse aimant sa famille par dessus tout, la femme de ménage est têtue comme une mule… J’ai adoré cette galerie de personnages !

81522128657364179-secret-world-of-arrietty-banner.full_

La musique est une des autres merveilles de ce film : comme souvent dans les Ghibli, elle est très soignée et colle parfaitement à cet univers. On ressent l’esprit espiègle et courageux des chapardeurs, leurs liens avec la nature – plantes, insectes – avec une musique qui rappelle certaines tonalités irlandaises. Parfait !

Comme vous le voyez, je ne taris pas d’éloges sur ce film : il faut dire que c’est un de mes préférés… Si vous aimez l’ambiance Ghibli mais que vous ne vous êtes pas encore laissé tenter par Arrietty, foncez !

Films et séries·Non classé

Parlons série : Hilda

Non, ne me tapez pas ! Oui… Je sais, encore une série Netflix. Mais elle tellement géniale ! Elle est idéale pour cet hiver. Basée sur la bande dessinée du même nom, il n’y a pour l’instant qu’une seule saison.

Hilda, avec sa maman, vient de quitter sa petite maison perdue en plein montagne pour s’installer à Trollbourg. On suit les aventures de cette intrépide petite fille, curieuse pour tout et plus à l’aise avec les trolls, les géants, les elfes et autres créatures qu’avec les enfants de son âge. Heureusement, elle trouve très vite des amis avec qui partager toutes ses péripéties.

735787a9646f34c085bb719cbe945bb9dd354207

Le monde d’Hilda ressemble à la Norvège – techniquement, la Scandinavie à la fin du siècle dernier. Il est féérique et enchanteur, et plaira tous les âges. Elle a un renard-cerf qui s’appelle Brindille, un truc blanc trop choupi et tout doux ! Elle signé un contrat avec un petit elfe pour pouvoir le voir. Elle entraîne sans cesse ces deux amis Frida et David dans des aventures folles, à la découverte ou au secours des créatures les plus diverses – et il en existe des très surprenantes. A son plus grand plaisir, la petite Hilda découvre qu’il y a aussi des tonnes de choses à explorer à Trollbourg ; elle appréhendait la vie en métropole.

2f7f0ad4caa5a18a58ba3f13998ccadd14ce24b5Au-delà des créatures et de cet univers surprenant, Hilda est une série qui a des personnages extraordinaires : ils sont attachants, ont chacun leur caractère propre, et évoluent avec le temps. Le sérieux de Frida, le grain de folie d’Hilda, la maladresse de David… on se prend vite d’affection pour eux, surtout quand ils doutent d’eux, quand ils traversent des épreuves, quand leur amitié est tendue. Ils apprennent à se connaître, ils font des erreurs, ils sont humains : bref, ce sont des enfants ! J’ai très apprécié également la relation entre Hilda et sa mère. Cette dernière lui fait vraiment confiance, mais c’est loin d’empêcher les accrocs.

Sur la forme, j’ai tout aimé également : le trait du dessin, les couleurs et leurs harmonies, le design des créatures et des décors, la musique, le rythme… Rien ne m’a déplu, je crois ! Peut-être parfois des dialogues pas assez travaillés, mais c’est rare.

1047947-silvergate-media-launches-licensing-program-netflix-series-hilda

Cette série est une vraie pépite qui plaira autant qu’aux adultes qu’aux enfants. C’est une invitation au voyage, à la rêverie, à l’aventure, sur les traces de cette petite fille aux cheveux bleus qui n’a pas peur des monstres.